Génie civil option GEOMETRE – TOPOGRAPHE

Cette option permet à l’étudiant de maîtriser la mesure de la forme et du relief de la terre, mais également de la délimitation de la propriété, de ses aménagements et de l’expertise foncière. Il pourra donc après la formation intervenir dans tout genre de projet de génie civil, d’aménagement urbain et de prospections minières.
La topographie est une technique qui consiste à mesurer des angles, des distances, des altitudes ou la position de points au sol dans le but d’établir un plan ou d’appliquer sur le terrain les éléments d’un projet. Ce projet peut être un ouvrage d’art (pont, viaduc, bâtiment…), une route une voie ferrée, un lotissement, etc.… Quand les techniques de la topographie sont utilisées à des fins foncières ou juridiques par exemple pour borner une propriété, en estimer la valeur ou faire apparaître ses limites sur un plan, le praticien de la topographie, également spécialiste du droit, prend alors le nom de géomètre au sens propre. Ce métier s’exerce alors dans le cadre d’une profession libérale organisée en ordre, l’ordre des géomètres – experts. Ainsi, le terme géomètre fait référence à une double spécialisation : « topographe » pour l’aspect purement technique et « géomètre » pour l’aspect technico – juridique et profession libérale. Le technicien supérieur géomètre – topographe seconde les ingénieurs ou le géomètre – expert sur les questions techniques, au chantier comme au cabinet. Cela consiste donc sur le terrain, à la saisie et au traitement des données topographiques. Au bureau, il exploite et traite (numériquement ou graphiquement) les données topographiques saisies sur le terrain, exploite des documents techniques et juridiques, élabore ou met à jour des plans et estime les coûts prévisionnels et de revient. Enfin, en clientèle, il conseille et fait des expertises dans les partages et les transactions foncières. C’est un technicien plus de terrain que d’intérieur. Il exerce son métier plus à l’extérieur sur des terrains, les chantiers de construction du BTP et VRD, les mines… Le métier s’est profondément modernisé ces dernières années grâce à l’apparition de logiciels adaptés, du dessin assisté par ordinateur, des images satellites, des tachéomètres électroniques, du GPS, du laser – scanner, qui permettent des relevés plus complets. Les activités spécifiques du technicien supérieur géomètre – topographe se déroulent dans les domaines d’intervention tels que le bâtiment et les travaux publics, l’urbanisme, la gestion des biens fonciers, l’agriculture, la forêt, les mines.

Leave a comment